Ces mots de notre président ...

Publié le par charLie


Il ne devrait pas y avoir de problème de chômage en France, puisqu’il y a 1 million de chômeurs et 1 800 000 travailleurs immigrés.



CHIRAC, Premier ministre, 1976

Pour le moment, tout ça n’est pas bien grave. Il y a un type, Le Pen, que je connais pas et qui n’est probablement pas si méchant qu’on le dit. Il répète certaines choses que nous pensons, un peu plus fort et un peu mieux que nous, en termes plus populaires.


Entretien avec Franz-Olivier Giesbert  22 juin 1985

S’il y avait moins d’immigrés, il y’aurait moins de chômage, moins de tension dans certaines villes et certains quartiers, un moindre coût social


Libération 30 octobre 1984

Je suis fier de l’oeuvre coloniale de la France. Il n’ a que les intello-gaucho-masochistes pour critiquer cela. C’est pourtant une image superbe de la France. Quand Jacques Médecin inaugure, à Nice une place de l’Indochine, je dis qu’il à raison.


Libération - 12/03/1988

Comment voulez-vous que le travailleur français qui travaille avec sa femme et qui ensemble gagnent environ 15000 francs, et qui voit sur le palier à cote de son HLM, entassés, une famille avec un père de famille, trois ou quatre épouses, et une vingtaine de gosses, qui gagnent 50000 francs par mois de prestations sociale sans naturellement travailler !
Si vous ajoutez à cela le bruit et l’odeur, eh bien, le travailleur français sur le pallier il devient fou ! Et ce n’est pas être raciste que de dire cela.
Nous n’avons plus les moyens d’honorer le regroupement familial. Et il faudra enfin un jour poser le grand débat qui s’impose dans notre pays, qui est un vrai débat moral, pour savoir s’il est naturel que des étrangers puissent bénéficier, au même titre que les Français, d’une solidarité nationale à laquelle ils ne participent pas puisqu’ils ne payent pas d’impôts.


 Meeting électoral, 1990


Source : Bellaciao
 

Publié dans Petites épines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article