Les victimes de l'ouragan Katrina sont désormais secourus par le Venezuela

Publié le par charLie

 Inutile de rappeler que l'ouragan Katrina qui a frappé les États-Unis il y a quelques temps a fait beaucoup de victimes. Inutile de rappeler aussi que la grande majorité de ces victimes étaient des pauvres, des noirs, des personnes qui n'avaient aucune possibilité de fuir, suivant les conseils du président Bush.

 On peut par contre parler de la situation actuelle, de la manière dont l'administration Bush aide (ou plutot n'aide pas) toutes ces personnes qui ont tout perdu après la catastrophe naturelle. Des milliers de personnes sont actuellement sans aucune ressource, et doivent pour survivre compter sur les associations caritatives et les ONG sur le terrain qui sont, elles, en mesure de leur fournir un toit, et de quoi manger.
 De son coté le gouvernement américain ne fait rien. Si, il vient de supprimer 700 millions de dollars du programme alimentaire, une idée formidable juste avant les grands froids de l'hiver !

Mais alors qui aide les organismes d'aide aux sans abris, qui facilite la tache à ces gens qui travaillent, souvent bénévollement, à aider les plus démunis ? ? ?
 La réponse surprend peut etre, mais c'est bien le Venezuela, sous les impulsions de son président Hugo Chavez, qui apporte ces aides !
 Ce "gauchiste" comme ont l'habitude de le désigner les médias de tout bord, aux États-Unis mais aussi en Europe, a, depuis le début des dévastations à la suite du passage de l'ouragan, agit en faveur des personnes touchées.

 Le Venezuela a envoyé de l'aide humanitaire (secouristes, unités hospitalières mobiles, 50 tonnes de nourriture) pour faire face à l'urgence.
 Alors que la Nouvelle-Orléans vit aujourd'hui la difficile phase de reconstruction, Chavez vient d'ordonner la mise à disposition aux organistations qui aident les pauvres et les sdf, de 47 millions de litres de fioul à prix cassé, permettant ainsi aux familles de lutter contre le froid qui approche.

 Pendant ce temps, G.W. Bush continue à jouer le cow-bow en Irak, laissant son peuple se débrouiller seul. Depuis son arrivée à la maison blanche, le nombre d'américains vivant sous le seuil de pauvreté à augmenté de 13%.

Source : http://www.counterpunch.org/whitney11212005.html
 

Publié dans Bulles d'air

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article