Du respect des non-fumeurs ..

Publié le par charLie


 Cet article n'est pas contre les fumeurs, après tout chacun est libre de faire ce qu'il veut. Par contre quand le fumeur impose à d'autres personnes l'inhalation de substances toxiques (cf schéma ci-dessous), juste parce qu'il oublie les règles de respect minimales qui consistent simplement à ne pas fumer dans les lieux publics, la liberté de tout etre humain à respirer un air pur est bafouée. Certes les fumeurs ne sont pas les seuls coupables, la pollution atmoshpérique provient principalement des rejets des véhicules et de ceux des usines, mais quand on peut éviter de géner les autres en s'écartant de quelques mètres, en attendant une minute de plus pour allumer sa cigarette, pourquoi ne pas le faire ?

 Pourquoi est-ce toute la population qui paye le prix (cancer d'individus non-fumeurs, soins très couteux des personnes qui fument) des agissements de certains (meme si ceux-ci sont très nombreux).

 Les lois contre la consommation de tabac dans les lieux publics se durcissent et c'est tant mieux, bientot on pourra enfin boire et manger tranquillement sans recevoir une fumée ecoeurante en pleine figure.



Pourquoi dépenser votre argent pour ça ! ?

  Fumer, et meme acheter et revendre des cigarettes (personnes qui font les
passages de cartouches entre pays européens et la France) constitue une collaboration avec les multinationales du tabac, véritables requins cherchant à rendre accros le plus de monde possible. 
 Les nouvelles cibles sont les pays en voie de développement, nottament en Afrique, ou les cigarettes sont vendues à l'unité, et ou l'on voit de nombreux enfants fumer dès 7 ou 8 ans ... Ces pays n'ont pas encore adopté de législation fortes, les publicités géantes sont autorisées, les ventes non controlées.
 L'industrie tabatière est l'une des pires, beaucoup de plants sont génétiquement modifiés (vos cigarettes contiennent des OGMs), et lors de la transformation de nombreux produits chimiques sont ajoutés (cf schéma).

Publié dans Bulles d'air

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article